Ville de Billere

Vous êtes dans : Accueil > CAD > Les couples à l'honneur

Les couples à l'honneur

50 ans (noces d'or) ou 60 ans (noces de diamant) de mariage, les amoureux étaient sur scène

 

 

 

 

 

 

 

 

50 ans de mariage

 

Jacques et Christiane Paillanave

Mariés à Pau le 12 juin 1964, ils ont vécu 11 ans à Lons avant de s'installer à Billère où ils sont locataires depuis 38 ans. Ils y sont très bien et sont même arrivés à pied jusqu'à la foire exposition. Christiane est née à Pau le 25 janvier 1944. Elle a travaillé durant 18 ans aux Nouvelles Galeries et a arrêté pour pouvoir s'occuper de leurs deux enfants, une fille et un garçon, ce dernier étant boucher aux Halles de Pau. Jacques est né à Lons le 15 octobre 1942. Il était chef d'atelier de mécanique auto à Lons. Sa passion est la chasse. Il est d'ailleurs président du comité départemental de ball-trap et arbitre international. Son épouse est très engagée à ses côtés en tant que bénévole et c'est dans le cadre de son titre d'arbitre international que le couple a beaucoup voyagé.

 

Paul et Simone Malafosse

Ils sont nés tous les deux en Algérie, Simone en 1944 et Paul en 1935. Un pays que Simone quitte alors qu'elle n'a que 2 ans, tandis que Paul rentre en France le 27 juillet 1962, une date qu'il ne peut oublier. Il a alors 27 ans. Le hasard le conduit à Pau qui, au départ, ne devait être qu'une étape de passage. C'est en répondant à une annonce d'embauche dans l'imprimerie/papeterie Collet qu'il rencontre Simone car la jeune femme y était employée depuis quelques mois. Leur histoire de couple démarre là et ils se sont mariés le 16 avril 1964 à Pau. Ils ont eu trois enfants dont deux jumelles. Paul a travaillé durant 30 ans comme représentant à la papeterie Basco-Béarnais de Lons. Leur premier centre d'intérêt est la famille, les spectacles et les voyages passaient après. La retraite est bien tombée pour pouvoir retrouver des passions anciennes comme la philatélie et la navigation, quelle soit fluviale, aérienne ou ferroviaire. Simone, en l'absence de son mari retenu par son métier de représentant, Simone a géré la maisonnée, éduquant des filles qui ont été très raisonnables. Dès qu'elle a pu, elle s'est adonnée à la peinture sur soie. Elle a fait partie des marcheurs de l'Amicale laïque de Billère durant 25 ans avec Christiane et Denise. Aujourd'hui, elle fait de la marche nordique avec le Pass'sport santé, une formule mise en place par le service sport de la commune et qu'elle juge «  extraordinaire »

 

Antoine et Françoise Moreno 

 Ils se sont connus à la Cabane à Bambou, un lieu bien connu des jeunes de l'époque qui s'y rendaient en bus depuis la place Clémenceau de Pau. Mariés à Billère le 02 août 1963, ils se sont installés de suite à Billère où ils ont élevé trois enfants : un garçon, Tony qui travaille à la prévention des risques et à la sécurité à la Ville de Billère, et deux jumelles. Françoise est née à Huesca le 23 novembre 1938. Elle fut piqueuse dans l'usine de chaussures Bidegain avant de rentrer à la ville où elle a notamment excercé 20 ans en cantine. Avec son époux, elle a beaucoup oeuvré au sein du Comité des fêtes du Tonkin. Antoine est né à Billère le 25 mai 1940 de parents catalans réfugiés républicains. Il est le frère de Carmen Canton, bien connue à Billère en tant qu'élue d'opposition communiste, toujours engagée dans l'association MER (Mémoire de l'Espagne républicaine). Sportif, Antoine fait beaucoup de cyclotourisme. Parmi ses grandes randonnées, figurent une Bordeaux-Paris et, il y a tout juste trois ans, Billère-St Jacques de Compostelle. Les Cyclos du Tonkin n'existant plus, c'est avec 7 amis retraités qu'il entretient la forme sur les routes. Son jardin occupe une bonne partie de son temps, jamais en vain car il est toujours superbe. Il connaît Billère comme sa poche, notamment le quartier du Tonkin. Dès la création de la Lyre Tonkinoise en 1957, il intégra la formation musicale comme la bonne centaine de jeunes rassemblés alors avant d'être disséminés par la guerre d'Algérie. Il y jouait du clairon et du cor de chasse. Durant 40 ans, il fut trésorier du comité des fêtes du Tonkin qui faisait de l'intercommunalité avant l'heure en rassemblant Lonsois et Billérois plusieurs fois dans l'année. Les fêtes du quartier marquent encore le calendrier de ce quartier particulier.

 

Monsieur et madame Batte  fêtaient également leur 50 ans de mariage mais ne pouvaient pas être présents

 

 

60 ans de mariage

 

Marcel et Yvette Touya  fêtaient quant à eux leur noces de diamant mais ils ne pouvaient eux non plus être présents au repas.

 

Partager cette page sur

eZ Publish - © Inovagora